Militantisme

J’ai vécu entouré d’opposants (au régime de BOURGUIBA et de son successeur) :

-Mon père syndicaliste a été persécuté par la police et la milice Bourguibienne, avant sa retraite il a vu son grade déclassé car il n’a pas voulu s’entretenir avec le ministre des télécommunications dans le local de la cellule du R.C.D à Bardo alors qu’il était le receveur des P.T.T à Bardo.

-Mes deux oncles maternels ont fuit la Tunisie pour la France et n’ont pas revu leurs parents vivants.

-Mon oncle (HICHRI Mohamed Laroussi) s’est vu son passeport confisqué, il n’a pas pu rejoindre ses frères qu’il a perdu de vue durant 20 ans.

-Mon voisin (RAHMOUNI Cherif) a vécu l’injustice du régime Bourguibien qui a persécuté ses opposants dont son frère militant.

26/01/1978 A 6 heure du matin incursion de la police dans notre demeure à Bardo rue Habib LAAJIMI n°6 pour arrêter mon père (Mohamed Taieb BOULAABI) responsable du comité exécutif de l’UGTT pour les agents des P.T.T. Il est sorti une demi-heure plus tôt …

Depuis un policier le suit de la maison jusqu’à son travail aux P.T.T de Tunis RP et à chaque rendez-vous.


1982-1983 Arrestation arbitraire : La brigade de l’ordre publique (B.O.P) s’est insurgée au lycée Khaznadar à Bardo nous obligeant de ramper sur un trajet de 1000 mètres, nos mains et genoux étaient ensanglantés, ils m’ont arrêté et la maltraitance a duré tout au long du parcours au poste d’arrêt de Gorjani. Torture physique et psychique jusqu’au lendemain.

18-20/04/1985 Soutien à la création de l’UGTE : Participation aux cercles de discussions et à la pose des affiches.

1984-1986 Participation aux prières collectives devant l’entrée principale de l’administration de la faculté de droit de Tunis afin d’exiger un lieu de culte. Nous étions une dizaine d’étudiants à soutenir cette revendication d’une manière effective.

Janvier 1987 Suite à mon engagement pour la concrétisation de l’arabisation des matières juridiques j’ai entamé (étant le seul islamiste dans le groupe) une grève ouverte avec un groupe d’étudiants inscrits en 3ième année droit.

J’ai été convoqué par le secrétaire général de la faculté de droit et des sciences politiques de Tunis au conseil de discipline pour répondre aux infractions suivantes : Avoir empêché les étudiants de regagner le cours et avoir endommagé la porte de l’amphithéâtre 2.

Le conseil a pris comme décision : L’interdiction à l’étudiant BOULAABI Karim d’assister à tous les cours et aux travaux dirigés, et de lui défendre de regagner la faculté pour une période de six mois ( jusqu’à la fin de l’année universitaire).

Bien que la session de juin a été annulée et que je n’avez pas accés aux cours j’ai réussi mon examen.

1989 Décès du frère du cheikh GHANNOUCHI Rached : je suis allé avec un groupe d’étudiants frères lui rendre visite à sa demeure d’EL MENZAH VI , à notre sortie des policiers nous ont encerclé pour nous demander nos carte d’identité.

On m’a questionné sur mon activisme et le degrés de parenté que j’avais avec BOULAABI Abdelraouf (opposant en fuite).

1989-1990 J’ai donné des cours de méthodologie aux étudiants de premier et deuxième cycle sur initiative de l’UGTE et du Mouvement Islamiste dont j’étais partisan.

Arrestation de plusieurs militants dont un frère et ami RAJHI Hatem.

Rencontre clandestine avec HAROUNI Abdelkarim près de l’hôtel AFRICA pour entendre ses recommandations.

Octobre 1990 Election des membres du conseil de discipline : je me suis présenté en tant qu’étudiant en 3ième cycle soutenu par l’UGTE .

Depuis 1990 Un policier me suit partout ou je me déplace.

1990-1991 Expérience de « JAMAAT ADAAWA et TABLIGH » : j’ai participé à des sorties à EL MENZAH VI pour inviter les gens à la prière.

1994-1995

-Election au poste de secrétaire général dans une association de développement internationale.

-Inscription au concours d’assistanat, le jury ne m’a pas admis bien que j’avais de l’expérience puisque j’étais assistant vacataire depuis 1991 et j’avais plusieurs articles de références, officieusement ils se sont appuyés sur l’interdiction du cumul (j’étais avocat),alors que d’autres étudiants R.C.Distes sont cumulards (et le sont encore) et ont passé le concours avec succès !

Participation au sommet mondial pour le développement social tenu à COPENHAGUE (6-12mars 1995), j’ai présenté un point de vue dans un workshop qui a dérangé les représentants du gouvernement Tunisien présents et les partisans du R.C.D, à mon sens les O.N.G restent indépendantes des gouvernements et doivent participer à la démarche de prise des décisions.

Voir le rapport du sommet mondial : http://www.un.org/documents/ga/conf166/aconf166-9fr.htm

A mon retour le président de l’association a été muté de son poste auprès du ministère du commerce (avenue KHEIREDDINE BACHA) pour une responsabilité moindre, celle de responsable des archives à la rue BOUMENDIL.

Aucune subvention ne nous a été donnée et l’étau n’a cessé de se serrer jusqu’à surveiller nos réunions et demander la liste des membres présents,ce qui a choqué les invités et les nouveaux membres.C’était l’une des pratiques policières pour intimider nos anciens et nouveaux membres.

1998 J’ai organisé avec les membres du bureau exécutif de notre association une conférence mondiale sur « l’impact de la mondialisation sur l’économie internationale et nationale ». Avant terme le président de l’association m’a informé que la conférence a été annulée.

En fait le R.C.D et le premier ministère ont repris notre agenda et mis la main sur notre logistique pour présider notre conférence sous l’égide de leur président (déchu) !

1998 A la suite de la réunion de notre association j’ai critiqué les manœuvres ignobles du gouvernement et du R.C.D en demandant que jamais ne pourra assister à nos A.G.O les non membres, ainsi j’ai insisté à ce que chaque nouveau membre soit parrainé par deux anciens.

Les membres du bureau exécutif se sont réunis et m’ont mis à l’écart, bien que j’étais le secrétaire général ils ne m’ont pas invité à leur réunion et ont nommé (et non voté) un nouveau secrétaire général !

D’ailleurs il ne s’agissait que d’un noyautage de l’association car contraire aux préceptes du R.C.D .Depuis cette date rien n’a été fait, il fallait attendre 2011 pour que je devienne président suite à l’incapacité du président.

2000 Ayant répondu lors de diverses communications téléphoniques au secrétaire de l’ambassadeur de NORVEGE (puisque j’étais l’avocat d’un de ses ressortissants) voulant connaitre les coordonnés du président de la ligue Tunisienne des droits de l’Homme pour l’inviter à leur fête nationale du 17 mai, un policier s’est pointé devant mon bureau et m’a suivi durant une semaine. Lorsque je l’ai pris par surprise à bord de sa voiture il m’a traité de tous les noms … (Témoin a l’appui).

2001 Aucune banque ni société d’assurances ni entreprise étatique ou semi étatique n’a accepté ma demande d’assistance en tant qu’avocat. Voir liste noire parue à ELMOUSSAWER.

Cette situation dure encore.

2002 Des agents de la police se sont introduits dans mon étude (sise à la rue de ZAGHOUAN n°3 Tunis) pour voler l’unité centrale de mon ordinateur, la veille ils sont venus me consulter sur un soi-disant achat d’un fonds de commerce !

A cette époque plusieurs études d’avocats et demeures de militants des droits de l’Homme ont été volées.

08/07/2007 Participation à l’élection entant que membre du conseil régional des avocats de Tunis.

Soutien à Maitre KILANI Abderrazak pour son élection comme président de la section de Tunis et soutien à Maitre AKREMI Saida pour son élection au conseil de l’ordre pour tenir face aux avocats du R.C.D.

2007 Depuis 2007 j’enseigne les droits de l’Homme à l’I.H.E.C, mon cours émit sur le site des étudiants du « club I.H.E.C » puis sur ce site (www.juris-consult.org) critique l’inefficacité des garanties des droits de l’Homme en Tunisie.

A mon initiative les séances de cours sont devenues des séances interactives de discussions .Les étudiants ont eu l’opportunité de débattre sur les libertés et la politique Tunisienne.

Les discussions ont dépassé les séances de cours et les locaux de l’I.H.E.C pour se poursuivre sur un réseau virtuel et social celui de facebook depuis 2007.

Juin 2008 L’administration fiscale du bureau de contrôle des Berges du Lac m’a envoyé un questionnaire relatif à l’acquisition d’un lot (120m2) d’une valeur de 60 000 DT, j’ai répondu en la forme par la déchéance puisque à la promesse de vente qui a précédé la vente une avance a été payée et que le bureau de contrôle de la rue Mandela a vérifié l’état de mes déclarations avant de muter mon dossier aux Berges du Lac ,suite au changement d’adresse que j’ai effectué en 2004.

Septembre 2008 -Dépôt de ma thèse de doctorat d’état au bureau des thèses à la faculté de droit et des sciences politiques de Tunis.

-Signature d’une demande par quelques doctorants (dont je faisais parti) pour obtenir des explications suite au refus ‘’illégal’’ du ministre de l’enseignement supérieur (BOUOUN Lazhar) la programmation de la soutenance de nos thèses de doctorat d’état.

-Le ministre a envoyé une lettre au doyen l’obligeant d’arrêter les procédures de programmation des soutenances !

20/01/2009 Dossier 1682/2008 : Opposition auprès du centre régional de l’administration fiscale Tunis 2.

2009 -Critique formulée à la vague de soutien de l’élection de ben ali à la présidence ( sur les réseaux sociaux : facebook à l’encontre d’un avocat militant R.C.Diste ) et à l’I.H.E.C (Débats avec les étudiants durant les cours portant sur les droits de l’Homme).

-Refus du ministre de l’enseignement supérieur de me permettre de soutenir ma thèse.

-Contrôle de police à Boumhel qui a dérapé vers un refus de ma part de répondre aux questions et aux demandes des officiers de la brigade, l’un d’eux voulait savoir ou j’étais ! À mon refus il a confisqué mes papiers et m’a traité de complexé ! Je l’ai traité d’irresponsable. Le ton est monté d’un cran et je me suis enfermé dans ma voiture.

Il fallait l’intervention d’un magistrat.La scène a été décrite sur mon mur facebook.

2010 Refus du directeur du bureau de contrôle fiscal des BERGES DU LAC de compromettre : Suite à une communication téléphonique le directeur du bureau de contrôle fiscal m’a informé d’un ton agressif et coléreux qu’il n’y a pas de compromis possible avec moi et que je ne serai pas le bienvenu dans « ses locaux » pour raccrocher -impoliment- son téléphone.

04/11/2010 Taxation d’office à mon encontre (montant 40 052 DT 207).

J’ai déposé une plainte auprès du doyen des avocats le 12 avril 2011 référence 21691 et auprès du ministre des finances le 08 octobre 2011.

Rien n’a été fait, même pas une réponse négative !

Décembre 2010-Janvier 2011

-Participation au soulèvement populaire par le réseau social facebook et à plusieurs manifestations à Tunis avec les avocats, les syndicalistes et les étudiants.

-Le 13/01/2011 : Dépot des 10 copies de ma thèse en doctorat d’état à la faculté de droit de Tunis.

-Opposition auprès du tribunal de première instance de Tunis à la taxation d’office.

Kasbah 1 et 2

Participation aux sit-in pour l’élection d’une assemblée constituante.

http://www.letemps.com.tn/pdf/1296279250_P%20UNE%2029%2001.pdf

15/12/2011 Pour la commémoration de la déclaration des droits de l’Homme j’ai présenté une intervention sur : « Le rôle du système éducatif dans la consolidation des droits de l’Homme » à la bibliothèque de l’I.H.E.C, d’autres activistes ont représenté la « L.T.D.H » et l’association « Amnesty International ».Voir sur ce site l’article sus-visé.

30/12/2011 Saisie sur compte : Le receveur des finances a effectué une saisie sur mon compte bancaire afin de solder le montant intégral de la taxation alors que l’affaire en opposition n’a pas été jugée. Mon compte est bloqué et il n’a pas intenté une action en consolidation.

Décembre 2012 : Une Saisie immobilière a suivi la première.

Moralité : Les mafieux de l’administration fiscale vivent dans l’impunité et les opposants injustement poursuivis sont toujours persécutés , la justice transitionnelle ne risquent pas de les atteindre. D’ailleurs elle ne verra pas le jour .

Voir :

Liste parue aux journaux ESSABEH et LE TEMPS le 20/08/2010 « L’APPEL DES MILLE » : je n’y figure pas.

http://tunisitri.wordpress.com/2011/03/07/tunisie-lappel-des-mille/

http://liberte-conditionnelle.blogspot.com/2011/09/lappel-des-milles-source-journal-le.html

-Liste trouvée au palais de Carthage : avocats corrompus . Je ne peux y etre .

http://anti-egoisme.blogspot.com/2011/08/voici-la-liste-des-avocats-corrompus_18.html

Liste parue à ELMOUSSAWER du 16/01/2012 ,liste « noire » de ben ali : je figure dans cette liste avec les avocats d’ENNAHDHA.

Complice(Cliquer pour voir , puis agrandir)
{gallery}/these/liste_noire{/gallery}

Facebook : Depuis 2007 mon mur et mes articles s’inscrivent dans un esprit d’éducation aux libertés et au soulèvement. Exemple : les grands sont grands car on est à genoux, LEVONS-NOUS. Etc… https://www.facebook.com/abou.islam1

Taxation d’office : Pour un lot de 120m2 inhabitable acheté en grande partie par crédit on me taxe de sa valeur (40 milles dinars ?)

Mon cours sur les Droits de l‘Homme : Paru sur le site du club i.h.e.c, sur mon site et photocopié avec lequel j’ai pu donner un brin d’espoir à des jeunes étudiants pour un changement possible.

Ma thèse (dédiée à mes frères musulmans) déposée en septembre 2008 mais soutenue à la hâte en octobre 2011 : Je n’ai pas pu préparer mon discours (speech) ni pu relire la thèse afin de parfaire le débat. Cela m’a dispensé d’une mention plus honorifique.

Vidéos : Prises lors de la révolution de janvier 2011 et aux sit-in de la Kasbah 1 et 2 parues sur mon mur facebook « Boulaabi karim ».

Témoignage possible: Collègues universitaires et confrères avocats, étudiants à l’IHEC (pour les années universitaires de 2007 à 2011).mes anciens amis étudiants à la faculté de droit et des sciences politiques de Tunis devenus magistrats, auxiliaires de justice ou fonctionnaires.

-France24 : reportage du 13/01/2011.

Déplient : Election estudiantine.

{gallery}/these/ugte1{/gallery}

{gallery}/these/ugte2{/gallery}

Déplient : Election au conseil régional des avocats de Tunis.

{gallery}/these/deplient1{/gallery}

{gallery}/these/deplient2{/gallery}

Karim Boulaabi | Créez votre badge